"TRIPHASÉ" ?

Publié le par SCIBOR Serge

TRIPHASÉ ?

Je présente à qui passe lire ce texte mes excuses pour le début poussif, voire ampoulé … heu sans  calembour électrique ...

 

Pourquoi fus-je poussé … Incité ? À me raccorder, me brancher au grand réseau des « humanités » non classiques au sens strict … plus modestement ? dit de la Haute Culture Générale ...Bref ! Reste-t-il, à partir de là, un seul lecteur non masochiste ? Je soliloque donc sur mon clavier …

 

Pourquoi vins-je m'approcher de ce « tableau » de raccordements … philosophiques ? Comportant … Plusieurs « bornes » au sens des prises électriques … permettant de raccorder plusieurs conducteurs... de « pensées » … BREF !!! juste un schéma électrique :

pour rire !

Je vous dois un aveu … accédant, par concours, il y a des « lustres », en quatrième d'un lycée technique ... aujourd'hui disparu ... voir ci dessous ... luxe, calme et volupté ...

au Lycée Vauban ... à Courbevoie (92)

… évitant ensuite le Bac Maths Technique … je ne connus pas le « bonheur » de bénéficier de l'enseignement de la philosophie … au sens strict … cours structurés figurant aux « emplois du temps » … Am-philo ...

Aristote et, si j'ose, la zététique (l'art du doute) ne firent pas partie de mon bagage de potache … Pourtant des évidences … aristotéliciennes …

 

« L'ignorant affirme

Le savant doute …

Le sage réfléchit »

 

Me titillèrent quand même … et me voici connecté en « triphasé » ?

Ou, peut-être, en … triphrasé ? …

Des discussions enfumées avec des étudiantes et étudiants l'ayant … subi … (la philo)

Me laissèrent pantois … ne serait ce que pour la définition … menant à :

« Étude de la sagesse » que j'estime immodeste OU :

« Amour du savoir » me seyant d'avantage …

Je l'imagine … Aile … approchant sa belle tête afin de lire ces élucubrations … puis secouant ses superbes épaules avant … d'émettre :

 

« Que tout cela est … chiant ! »

Ce que le philosophe incriminé n'eût pas contredit !

 

J'ai, comme bon nombre de mes … semblables (tant pis pour eux!) Accepté de me connecter aux plots de … sagesse ? Et de me situer …

 

# L'ignorant affirme … j'ai cru croire en Dieu … ben oui, mes origines , mon éducation polonaises … je m'affirmai donc « Dieu existe ! » … c'est fastoche, et dispense de quelques responsabilités … hé … mais j'affirme cela ! Ouille !

 

# Toujours ignorant j'affirmai que Dieu devait ne pas exister (contorsion!)

Quitter une CROYANCE c'est un peu comme se lancer sur un toboggan ! Ben, je n'ai pas trouvé plus approchant … Glissons …

 

# Le DOUTE survint quant aux deux « réponses » envisageables … et me reviennent en mémoire ces débats amorcés par un prof de français lors de mon année de quatrième :

« Qui a créé Dieu ? »

«  Ah il aurait toujours existé ? »

«  C 'est quoi, toujours ? »

 

# P'tain ! (s'cusez!) … mais c'est qu'on (tention!) f'zait d'la philo … n'étant pas loin de « La certitude rend fou ! » … mais Nietzsche était en les années cinquante difficile à fréquenter !

# Vint l'étape de la réflexion … sans m'affirmer sage ! Je suppose me connaître ! … sans certitude … alors … un « jour » … Avant de discerner « précisément » le cheminement de Thomas Huxley et les déductions afférentes … Se profila …

# Sortant des brumes … le constat ? De l'impossibilité d'appréhender l'ABSOLU … (pourquoi ces peureuses majuscules?) … s'ancra en moi …

Et « m'éclairèrent » les fulgurances de ce « défenseur » de Darwin … j'en cite deux :

 

« Le connu est fini, l'inconnu infini; ce que nous comprenons n'est qu'un îlot perdu dans l'océan illimité de l'inexplicable. Et chaque génération se devra d'agrandir ce territoire. »

 

"Je préfère avoir pour ancêtre un animal, plutôt qu'un homme instruit qui utilise sa culture et son éloquence au service du préjugé et du mensonge."

 

# J'ai hâtivement mis un nom sur cela : l'agnosticisme … sans certitude … sans volonté d'imposer la « mienne » à qui que ce soit … peut-être ... convaincre ? Houlala !

 

# Diantre, ma Moitié d'orange, comme j'aurais aimé « philosopher » avec TOI à propos de « ????? » … une brume d'incertitude laisse deviner la silhouette de notre … AMOUR … quant à la sagesse …

 

Estimais-je encor sage …

En caressant le tien et ce qu'il recelait …

La « sagesse » en satin … m'offrant jeux interdits …

Et réponses d'Éros … Sensuels aphorismes …

 

« Ton Serge »

 

 

Anne Sylvestre  fut "appelée" pour "clore" ce qui précéda le passage à la flamme de mon aimée ...

c'est après "une sorcière comme les autres" que ...

J'apprécie pleinement cet hommage à la poétesse ... :


https://www.youtube.com/watch?v=qM1XxVZH-I0

Je suppose que ma moitié d'orange ... sans ... doute ... ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article