&&& RIMES ... RICHES … ? &&&

Publié le par SCIBOR Serge

Et l'homme imagina un certain ... Janus ... qui offre une rime riche et postérieure ...

Et l'homme imagina un certain ... Janus ... qui offre une rime riche et postérieure ...

&&& RIMES ... RICHES … ? &&&

 

¤ Ah ben dis donc … Quèsaco ce titre … de noblesse ?

¤ Jem'souviens d'ces profs de … français … pas tout à fait le nôtre, de jargon … qu'était pas trop classieux … faudrait mieux dire guindé …

¤ À quatorze, quinze piges … quand tu veux dev'nir fréquntab … tu ramasses, fils de prolos, en pleine, poire des … connaissances dont tu ignorais l'existence … Mais ce français, tout récent encore pour le môme arrivé de Pologne, y faut que tu te l'approprie … avec ou sans « S » ? Alors te v'là « infiltré » … hé j'rigole ! C'était pas aussi net … Mais faut forcer le trait !

¤ Et là défilent : Ronsard, Hugo, Verlaine et pis même Paul Éluard, tant d'autres que je mets de côté … pour plus tard ? Après quoi ?

@ Certain jour, un de ces missionnaires de la culture (j'aime bien, ça fait voyou, provoc) … j'chais pus bien lequel, décida de gravir une difficulté … à propos d'un poème il titilla la notion de rimes riches … déjà qu'la poésie c'est pas fastoche … faut la codifier ...un truc à défier (RIME RICHE!!!) le téméraire s'y confrontant …

@ Bon ; la rimaille ça entraîne de la limaille (ri …) scribouillarde …

Un qu'japprécie … le Paul Verlaine … il lui a réglé son compte à cette vacherie … mais lui l'avait les moyens … tant de richesses en sa tronche … C'était pas un de ces hargneux … tristes et besogneux (rime riche? Ben oui! Pour de pauvres approches) …

 

@ Toujours est-il que nous apprîmes

Comment l'on enrichit les rimes …

Pour des poèmes respectables

Faut jouer les experts comptables :

Compter les pieds, chercher l'accord

Dompter les sons en corps à corps …

Fils de prolos, moi j'aspirai

À m'anoblir, poète en vrai ...

Voilà qu'un jour je m'aventure

En jungle de cette culture …

Où donc avais mis-je les pieds ?

En rime riche vient guêpier !

Dans mon ouïe plein de trucs bourdonnent !

S'en faut de peu que j'abandonne !

Quelques décennies plus tard …

 

Pour accompagner mon Amour

Vers les brûleurs me vint humour

Et j'ai failli m'y adonner

Par respect j'ai abandonné,

Afin de pas chercher d'histoire,

La provocante échappatoire …

Elle aurait ri de son vivant

Comme fumerolle en le vent ...

Il se dit que le poids de l'âme

Atteint à peine quelque grammes

Imaginons quelqu'un pesant

Son bel amour Justes avant

(Là, c'est pas rime riche !

Si vous saviez comm' je m'en fiche!)

Pis juste … après … comme en étal

Rime pingre offerte à fatal …

Alors je cesse de rimer, de poésie désarrimé …

Humour, amour, sont rimes riches …

Arrive alors en mur du son … piteux Zemmour

Ce vibrion se gonflant en médias …

Bon à rien, mais prêt à tout …

Bon aryen ? Absolvant Pétain !

Ainsi en trahissant ses origines

S'imagine -t-il quelque peu ...

Se voit-il grand blond aux yeux bleus ?

Certain Goebbels le précéda ...

Je déconne et n'en ai pas honte …

En mémoire de ce beau père …

Ton géniteur ... qu'j'ai pas connu ...

Put-il s'envoler en fumée

Ouvrant la voie à ce beau fruit

Qu'il engendra en Normandie …

TOI, à la primaire ...

Et précéda sur fond d'azur …

des étoiles se rejoignirent …

Mon Bel Amour , Primo Lévi

Dans un de ses livres a décrit

Jusqu'où savent de tristes traîtres

S'avilir pour plaire à leurs maîtres …

Ces vers s'offrent en rimes riches ?

Savez pas combien je m'en fiche !

En fumerolles t'élevant

Message humain s'offrant au vent

Te voici donc inaccessible

De l'abjection plus jamais cible …

 

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Appendice … ah la « Théorie du grand remplacement » HI Hi

¤ Marrons nous aux glorieuses équipes de France de foot :

Celle de Kopa, Ujlaki, Piantoni etc … dans l'temps … hé d'nos jours … les lointains descendants des francs et gaulois … Mbappé … Zidane … pour l'orthographe …

¤ Faisons grincer les ratiches des « k'y sont nés quelque part » :

des anthropologues émettent la conjoncture suivante :

Il y a 20000 ou 30000 ans les hominidés (nos ancêtres) … n'auraient comptés que quelques milliers d'individus disséminés sur la surface du globe … heu les … mélanges « ethniques » … les … remplacements … heureusement que la consanguinité ??? un mot !

¤ c'est assez de ce type et des ses sosies ! De sa triste misogynie … l'a dû essuyer bien des rebuffades lors de ses tentatives de séduction … alors, il s'est fabriqué un semblant de brio …

Mais dans ce joyeux foutoir sont venus des gens biens … et d'autres aussi … tel … telle .. la liste est longue et c'est heureux !

 

Et mon Amour … le jeu de dés du hasard fit que tu vins en cette planète et me rencontras … comme quoi !

Happy end ? Il s'en fallut de si peu … bref !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article